Henry Chalfant

A ses débuts comme sculpteur à New York dans les années 1970, Chalfant s’est tourné vers la photographie et le cinéma pour étudier en profondeur la culture hip-hop et l’art du graffiti. L’une des plus grandes autorités sur l’art du métro new-yorkais et sur d’autres aspects de la culture des jeunes citadins, ses photographies enregistrent des centaines d’œuvres éphémères et originales disparues depuis longtemps. Ses archives de plus de 1 500 photographies sont représentées exclusivement par Eric Firestone Gallery, New York et East Hampton. Parmi les pièces à conviction de ses photos, il y a le O. K. La galerie Harris et l’exposition historique « New York-New Wave » à P. S. l, et d’importantes galeries et musées en Europe. Il est co-auteur du compte rendu définitif de l’art graffiti new-yorkais, Subway Art (Holt Rinehart Winston, N. Y. 1984) et d’une suite sur la diffusion mondiale de cette forme d’art, Spray Can Art (Thames and Hudson Inc. London, 1987).

En 2016, son exposition solo à la Galerie Eric Firestone « Henry Chalfant: 1980 « était accompagné d’un catalogue monumental de 30 planches en couleurs représentant les photographies du métro de Chalfant, ainsi que d’essais du critique culturel Carlo McCormick, du pionnier du hip-hop Fab 5 Freddy, du célèbre graffeur et artiste Lee Quinones, de l’historien du graffiti et ancien écrivain Jayson Edlin et d’Henry Chalfant.

En 1993, Chalfant coproduit le documentaire de PBS, Style Wars, le documentaire définitif sur les graffitis et la culture hip-hop et réalise Flyin’Cut Sleeves, un documentaire sur les gangs du Bronx Sud. Il a produit et réalisé Visit Palestine: Ten Days on the West Bank en 2002. Son film From Mambo to Hip Hop a été présenté dans la série Latino Public Broadcasting, Voces en 2006-2007, et a remporté le prix Alma du meilleur documentaire.

Chalfant est un résident de New York avec son épouse Kathleen, une actrice. Ils ont deux enfants, David, musicien et producteur, et Andromache, scénographe. Il continue à faire des films documentaires sur la culture populaire urbaine.

SCULPTURE

Expositions individuelles:

  • Galerie A-Dieci, Padoue, Italie, 1970;
  • 14 Sculptors Gallery, New York, 1973;
  • 55 Mercer Gallery, New York, 1978. Il est membre fondateur de la 14 Sculptors Gallery.

Expositions collectives:

  • Sculptors Guild, Lever House, New York, annuellement, 1974-1983,
  • Three Rivers Arts Festival, Pittsburgh, Pa. 1977; O. I. A. Battery Park, New York, 1977;
  • Sculptors Guild, Bronx Botanical Gardens, New York, 1981;
  • Elaine Benson Gallery, Bridgehampton, New York, 1981-1983;

PHOTO-DOCUMENTATION

  • Expositions individuelles: »Graffiti in New York« , OK Harris, New York, 1980;
  • Canton Art Institute, Canton, Ohio, 1981; Riverside Studios, Londres, 1985;
  • Instituto de Cultura Norteamericana, Barcelona, 1985;
  • Addison – Ripley Gallery, Washington, D. C. 1991. Dix ans: 1977-1987
  • The Prosper Gallery, New York, 2002;
  • Maharishi, Londres, 2002;
  •  Prosper Tokyo, 2002;
  • Galerie Speerstra, Paris, 2003;
  • Iguapop, Barcelone, 2004; Montana Colors, Barcelone, 2006; Cox 18, Milan, 2006;
  • Galerie Speerstra, Paris, 2006; »Henry Chalfant« ,
  • Steven Kasher Gallery, New York, 2014. Henry Chalfant: 1980 « ,
  • Galerie Eric Firestone, New York, 2016;
  • Speerstra Gallery, Paris, France, 2017;
    « The Comic Art Show« , Whitney Downtown, New York, 1983;
  • « Content, a Contemporary Focus 1974-1984« , Hirshhorn Museum, Washington, D. C. 1984;
  • « Since the Harlem Renaissance, 50 Years of Afro-American« . Art », Université Bucknell, 1985;
  • Groningen Museum, Groningen, Pays-Bas. 1993: »Urban Mythologies« ,
  • The Bronx Museum, New York, 1999. « Art of the American Century Part II « , Whitney Museum of American Art, New York, NY 1999.
  •  » Hip Hop: A Cultural Expression « , The Rock and Roll Hall of Fame, Cleveland, Ohio; 1999;
    Exposition Hip Hop au Experience Music Project, Seattle, WA, 2000; Helenbeck Gallery, » Whole in the Wall « , New York, 2009;
  • Fondation Cartier, » Née dans la rue « , Paris, 2009.
  • Musée du Bronx, New York, 2009. » Art in the Streets « ,
  • Museum of Contemporary Art, Los Angeles, 2014. « The Bridges of Graffiti« ,
  • Biennale de Venise, 2015. Exposition « Epoxy: Festival de la Culture Urbaine de Toulouse Rose Beton », Museé des Abattoirs, Toulouse, France, 2016.
  • Gordon Matta-Clark: Anarchitecte « , Bronx Museum of Arts, New York, 2017.
  • Hip-Hop, Un Age d’Or, Musée d’Art Contemporain, Marseille, France, 2017.

LIVRES

  • Subway Art, Martha Cooper et Henry Chalfant, Thames and Hudson, Londres, 1984, Henry Holt, New York, 1984;
  • Spray Can Art, Henry Chalfant et James Prigoff, Thames and Hudson, Londres et New York, 1987.
  • Subway Art 25th Anniversary Edition, Thames and Hudson, London and Chronicle Books, San Francisco, 2009.
  • Training Days, Henry Chalfant et Sacha Jenkins, Thames et Hudson, Londres, 2015.

FILM ET VIDEO

  • Coproduit Style Wars, un documentaire de PBS avec Tony Silver, New York, 1984
  • Produit avec Rita Fecher et réalisé le documentaire sur les gangs de South Bronx, Flyin’Cut Sleeves, 1993.
  • Production et réalisation de Visit Palestine: Ten Days on the West Bank. 2002 et réalisé From Mambo to Hip Hop, un documentaire produit par City Lore Inc. 2006

Le projet actuel de Chalfant est un film documentaire, intitulé « Grand Tour« , inspiré d’un film tourné par son père en 1931 lors d’un voyage autour du monde. Chalfant est producteur exécutif sur Queer City, sorti en 2015, un documentaire sur la vie gaie à New York au début du nouveau millénaire, et Some Girls, un documentaire explorant les questions d’identité au sein de la communauté latino-américaine du Bronx.